Mercure : Messager des Dieux !

mercure.jpg mercuresoleil.jpg

Cette petite planète de 4 879 km de diamètre (1,4 fois celui de la Lune), est la plus proche du Soleil.

Chez les Romains, Mercure incarnait le messager des Dieux. Ce nom convient bien à cette planète rapide qui accomplit sa révolution en 88 jours terrestres.

 

La Température sur le sol de Mercure :

 

Son orbite très elliptique et sa lente période de rotation (58,65 jours), entraîne des variations de températures extrêmes.

 

mercure orbite.gif

 

L’aphélie, c’est-à-dire la distance maximale entre Mercure et le Soleil est de 0,459 UA (Unité astronomique = distance entre la Terre et le Soleil = 150 millions de kilomètres), donc d’environ 87 millions de kilomètres.

Le périhélie, c’est-à-dire la distance minimale entre Mercure et le Soleil est de 0,313 UA, soit d’environ  59 millions de kilomètres.

 

Cet orbite, qui est le plus elliptique de toutes les planètes telluriques du Système Solaire, est la principale cause de variations de températures extrêmes.

Ainsi, la température diurne au périhélie peut dépasser 430°C (fusion du plomb et de l’étain), tandis que la température nocturne à l’aphélie est d’environ  -170 °C.

 

L’atmosphère  de Mercure :

 

Il n’y a pratiquement pas d’atmosphère sur cette planète, sa gravité étant équivalente à 0,38 fois celle de la Terre. Cependant, elle retient une fine pellicule de gaz. Il y a de l’hydrogène et de l’hélium qui proviennent des vents solaires, d’autres proviennent des météorites ou s’échappent de la glace qui se trouve au fond des cratères (sodium, oxygène, potassium et autres gaz).

On a pu démontrer la présence de glace hydrique dans plusieurs cratères des pôles Nord et Sud de Mercure.

Les cratères de Mercure remontent au début du Système Solaire. On observe des rupes (ci-dessous), qui sont des failles de plusieurs centaines de kilomètres modelées il y a des milliards d’années quand Mercure se refroidit et se comprima :

 

rupessantamaria.jpg

 

L’impact Caloris (ci-dessous) est la plus grande structure connue de Mercure, due à l’impact d’un objet d’environ 150 km de diamètre il y a 3,85 milliards d’années :

 

sn mars caloris.jpg

 

Mercure possède de nombreuses planitia (ci-dessous), qui sont des plaines formées sans doute par de la lave en fusion, conséquence des bombardements.

 

planitia.gif

 

Mercure, reste malgré tout une planète mal connue, plus mal que certains satellites de Jupiter ou de Saturne. Il faudra attendre l’arrivée de la sonde Messenger en 2011 pour en apprendre plus.

 

 

 

 


5 commentaires

  1. natsu dit :

    bonsoir,bon depart pour ton blog qui va nous faire voyager dans ce bon vieux systéme.
    natsu

  2. jackanddexter dit :

    Piouff il doit faire chaud la journée et glagla la nuit la bas ^^

    Dernière publication sur Le Vampire Audiophile : Système PC

  3. Nina_Tool dit :

    ce que je cherchais, merci

  4. elirado dit :

    Amphitryon dont mercure prend l’aspect. astéroide. rendre les mobiles.

  5. maffre dit :

    et ben moi j’ai besoin de ça pour faire un exposer.

Répondre

Libellules Rhodaniennes |
Grupul de reflecție |
welcome |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LES LEZARDS
| Osvaldo Battistini
| wwwamine5