Saturne : The Lord Of The Rings

saturne1.jpg

 

Saturne est la deuxième plus grande planète du Système Solaire. Elle est deux fois plus éloignée du Soleil que Jupiter (9,6 UA).

Son volume est 764 fois supérieur à celui de la Terre, mais la gravité à sa surface y est inférieure.

Comme Jupiter, c’est une géante gazeuse constituée d’hélium et d’hydrogène, aplatie aux deux pôles.

Mais la vraie particularité de Saturne réside dans ses magnifiques anneaux. Ce système d’anneaux est le plus brillant et le plus étendu, mais n’est pas unique, car on le retrouve chez les quatre géantes. Ils sont composés d’innombrables particules, notamment de glace très réfléchissante, qui explique cette forte luminosité.

Saturne possède au moins 48 satellites naturels, dont Titan, seule lune connue du Système Solaire possédant une atmosphère conséquente.

 

 

La structure de Saturne :

 

Sa rotation rapide (10,66 heures) et sa faible densité lui donne une forme ellipsoïdale.

La fluidité de sa structure explique que sa période de rotation soit plus rapide aux pôles qu’à l’équateur.

Son manteau externe occupe 50 % de la planète et est composé d’hydrogène liquide, provenant de l’augmentation de la pression sur l’hydrogène gazeux.

Son manteau interne est composé d’hydrogène métallique liquide, ce qui induit un champ magnétique 600 fois plus élevé que celui de la Terre.

Le noyau de Saturne s’étend sur 25 000 km de diamètre et serait composé d’une partie interne de roche, et d’une partie externe de glace.

 

 

L’atmosphère de Saturne :

 

Semblable à celle de Jupiter, l’épaisseur des nuages y est cependant deux fois plus importante (environ 160 km) du fait de la faible gravité de Saturne.

L’atmosphère saturnienne possède trois couches nuageuses, la première composée d’hydrogène de glace d’ammoniac, la deuxième d’hydrosulfure  d’ammonium et la troisième de glace d’eau.

Saturne est composée à 96 % d’hydrogène et à 4 % d’hélium.

 

atmospheresaturne.jpg

 

D’importants orages se produisent sur Saturne tous les 30 ans environ. Certains durent plusieurs années. Les vents violents de Saturne se déplacent parfois jusqu’à 500 m/s. Ci-dessous, une tempête en 1990 qui frappa l’ensemble de la planète pendant plusieurs mois :

 

tempetesaturne.jpg

 

 

L’exploration de Saturne : 

 

En septembre 1979, Pioneer 11 survola Saturne à 21 000 km de distance.

En 1980 et 1981, les sondes Voyager 1 et 2 enrichirent considérablement nos connaissances des anneaux et des lunes de la planète.

Lancée en 1997, la sonde Cassini-Huygens (ci-dessous) a rejoint Saturne en 2004, l’observant elle et ses satellites pendant 4 ans. Le 25 décembre 2004, le module « Huygens » fut libéré de la sonde pour se poser sur Titan, le 14 janvier 2005.

 

sondecassinihuygens.gif

 

 

Les anneaux de Saturnes :

 

anneauxsaturne.jpg

 

Ce sont les anneaux les plus importants du Système Solaire. 

Ils sont composés de poussières et de glace en rotation autour de la planète.

Les anneaux sont composés de petites particules innombrables, chacune possédant une orbite indépendante. Ces particules ont des dimensions allant du centimètre à plusieurs mètres avec quelques objets de la taille du kilomètre. Mais les anneaux contiennent très peu de matière. En effet si on les comprimait dans un seul corps, celui ci n’aurait pas plus de 100 km de diamètre. De plus, ils sont si fins qu’ils sont invisibles si on les observe par la tranche.

 

anneauxdesaturne.jpg

 

Ci-dessus, les différents anneaux de Saturne, de l’anneau D, le plus proche de la planète qui a une très faible luminosité, jusqu’à l’anneau F. Sont absents de cette coupe les anneaux G et E, plus éloignés et presque invisibles.

L’origine des anneaux est sujet a controverses. Ils proviendraient peut être de la destruction d’un satellite de Saturne.

 

 


Répondre

Libellules Rhodaniennes |
Grupul de reflecție |
welcome |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LES LEZARDS
| Osvaldo Battistini
| wwwamine5